Création de la monnaie

L'histoire de création de la monnaie jusqu'à nos jours

L’or et les métaux précieux battent actuellement des records

Dans ces marchés tourmentés, les métaux précieux, comme l’or, l’argent, etc, sont considérés comme des valeurs refuges, ils sont très appréciés par les investisseurs.

D’où vient ce réflexe ? Est-ce fondé ?

Pour comprendre cela, il nous semble important d’aborder l’histoire de la monnaie au fil des siècles, jusqu’à nos jours.

Il est quasiment impossible d’aborder le sujet de l’or sans faire un tour sur l’évolution de la monnaie au fil des siècles.

Nous sommes tellement habitués à nos pièces, billets, carnets de chèques et autres cartes bancaires, que nous pensons que cela va de soi. Il n’en est rien.

Savoir le prix officiel de vos bijoux en or (également en argent et platine) au jour le jour : LePrixDelOr.info

Connaître les poinçons (or, argent, platine) de vos bijoux quelque soit leur lieu de fabrication (France, monde) : PoinconOr.com

Comparateur indépendant de livrets d’épargne : QuelLivret.com

Comparateur indépendant d’assurances vie : VieAssuranceVie.com

De simples conseils pour investir en bourse : Investir-Bourse.info

« Code-banque » utilisés par les banques : Code-Banque.info

Découvrir l’utilité des taux interbancaires (Euribor et Eonia) : Taux-Euribor.info

Written by L'Équipe de Net Plus-Value

19 octobre 2011 at 10 h 00 min

Publié dans Présentation

Il y eut d’abord le troc

Dans ces temps reculés, on évaluait les richesses d’un homme à l’importance de son troupeau. Lorsque un objet est utilisé comme monnaie, cela s’appelle de la monnaie « marchandise ».

Transport du blé (Tombe de Mennah. Fin du XVe siècle avant notre ère). Thèbes.

Problématique du troc

En effet, s’il est concevable d’échanger un mouton contre des céréales, des outils contre de la nourriture…

Comment échanger la moitié d’une vache ?

Contre … quoi ? Un mouton entier ?

Trois Canards ?

Un animal vivant n’a-t-il pas plus de valeur qu’un animal mort ?

Ou bien comment évaluer la valeur d’un bien comme une maison ? Un troupeau de chèvres plus un chameau ?

Qu’est-ce qui a le plus de valeur ?

Du troc on est donc passé à la monnaie « métal » car les métaux peuvent être subdivisés en plusieurs sous-parties.

Savoir le prix officiel de vos bijoux en or (également en argent et platine) au jour le jour : LePrixDelOr.info

Connaître les poinçons (or, argent, platine) de vos bijoux quelque soit leur lieu de fabrication (France, monde) : PoinconOr.com

Comparateur indépendant de livrets d’épargne : QuelLivret.com

Comparateur indépendant d’assurances vie : VieAssuranceVie.com

De simples conseils pour investir en bourse : Investir-Bourse.info

« Code-banque » utilisés par les banques : Code-Banque.info

Découvrir l’utilité des taux interbancaires (Euribor et Eonia) : Taux-Euribor.info

Written by L'Équipe de Net Plus-Value

19 octobre 2011 at 9 h 59 min

Publié dans Le troc

Apparition de la Monnaie Métal

Il semble que les Chinois étaient les premiers à utiliser la monnaie, notamment à partir de représentations d’outils.

La Sapèque est une ancienne monnaie chinoise et indochinoise. C’était aussi la pièce de monnaie de la valeur la plus faible.

L’origine de cette pièce se trouve dans la standardisation de la monnaie de circulation en Chine, au cours de la dynastie Qin (-221 à -206)

Cette monnaie est restée en usage jusqu’au début du XXe siècle !

Monnaie marchandise et monnaie métal : amies ?

D’ailleurs, on peut même utiliser des métaux différents pour effectuer les sous – divisions (or, argent, bronze, etc).

Toutefois, il est étonnant de constater que les anciennes méthodes sont restées parallèles pendant des années.

En même temps que les Romains payaient certains produits en monnaie « métal », les soldats recevaient leur solde en sel (d’où le mot salaire en Français).

Cela n’est pas choquant puisque les métaux, comme les denrées alimentaires, sont en fait … également des marchandises.

Savoir le prix officiel de vos bijoux en or (également en argent et platine) au jour le jour : LePrixDelOr.info

Connaître les poinçons (or, argent, platine) de vos bijoux quelque soit leur lieu de fabrication (France, monde) : PoinconOr.com

Comparateur indépendant de livrets d’épargne : QuelLivret.com

Comparateur indépendant d’assurances vie : VieAssuranceVie.com

De simples conseils pour investir en bourse : Investir-Bourse.info

« Code-banque » utilisés par les banques : Code-Banque.info

Découvrir l’utilité des taux interbancaires (Euribor et Eonia) : Taux-Euribor.info

Written by L'Équipe de Net Plus-Value

19 octobre 2011 at 9 h 58 min

Publié dans La monnaie métal

La monnaie ambassadrice d’une nation ?

Autre point important, la monnaie reflétait également la puissance économique et surtout militaire d’une nation.

Quand les Grecs étaient à leur apogée, leurs pièces étaient très recherchées.

Empire Grec à l’époque d’Alexandre le Grand

Par contre, elles l’étaient beaucoup moins lorsque les Romains prirent le devant de la scène.

Empire Romain

Cela a-t-il changé de nos jours ?
Pas le moins du monde, pensez au dollar.

Savoir le prix officiel de vos bijoux en or (également en argent et platine) au jour le jour : LePrixDelOr.info

Connaître les poinçons (or, argent, platine) de vos bijoux quelque soit leur lieu de fabrication (France, monde) : PoinconOr.com

Comparateur indépendant de livrets d’épargne : QuelLivret.com

Comparateur indépendant d’assurances vie : VieAssuranceVie.com

De simples conseils pour investir en bourse : Investir-Bourse.info

« Code-banque » utilisés par les banques : Code-Banque.info

Découvrir l’utilité des taux interbancaires (Euribor et Eonia) : Taux-Euribor.info

Written by L'Équipe de Net Plus-Value

19 octobre 2011 at 9 h 57 min

Comment était déterminée la valeur d’une monnaie ?

Ce qui donne de la valeur à une monnaie, c’est sa rareté

La valeur inscrite sur le support (pièces, sac de sel …) correspond à sa valeur réelle en poids

La monnaie marchandise doit être acceptée. Il y a donc une notion de confiance (je peux échanger facilement cette monnaie).

La confiance n’exclut pas le contrôle

D’après vous, à quoi servent les stries (appelées aussi cannelures) sur les pièces ?

Pièce en or Roi de France

A éviter que certains malins les rognent pour en extraire de la poussière de métal et ainsi prendre un petit pourcentage à chaque pièce qui arrive dans leur bourse. C’était une pratique très courante.

La monnaie évolua, passant de la marchandise au métal pour devenir enfin de la monnaie « papier » dite aussi fiduciaire.

Cette évolution fut longue et laborieuse. En effet, passer d’un objet en métal avec une valeur intrinsèque à un bout de papier avec une image et un chiffre imprimés, cela ne fut pas évident.

Car même si le pays, royaume, empire qui a émis une pièce disparaît, le métal non. Il peut donc être refondu et utilisé pour une autre nation.

Vous vous imaginez sans doute que nous sommes passés du jour au lendemain des pièces aux billets tels que nous les connaissons ?

Non bien sûr, les tentatives furent diverses autant qu’imaginatives.

Pour illustrer le poids que représente la confiance dans la valeur d’une monnaie, nous allons nous projeter en 1729 dans la Nouvelle France, aujourd’hui le Canada.

Savoir le prix officiel de vos bijoux en or (également en argent et platine) au jour le jour : LePrixDelOr.info

Connaître les poinçons (or, argent, platine) de vos bijoux quelque soit leur lieu de fabrication (France, monde) : PoinconOr.com

Comparateur indépendant de livrets d’épargne : QuelLivret.com

Comparateur indépendant d’assurances vie : VieAssuranceVie.com

De simples conseils pour investir en bourse : Investir-Bourse.info

« Code-banque » utilisés par les banques : Code-Banque.info

Découvrir l’utilité des taux interbancaires (Euribor et Eonia) : Taux-Euribor.info

Written by L'Équipe de Net Plus-Value

19 octobre 2011 at 9 h 56 min

La Nouvelle France

« Vers 1685, la pénurie de pièces de monnaie amena les colons français à inventer une forme de monnaie intéressante : la monnaie « carte à jouer ».

Cinquante livres, monnaie -carte à jouer sous le régime français – Reproduction, 1714. Collection nationale de la monnaie, Banque du Canada.
Photographie : James Zagon, Ottawa

Il s’agissait d’une monnaie fiduciaire compte tenu du fait que les cartes n’avaient pas de valeur intrinsèque ou, en tout cas, beaucoup moins de valeur que celle d’une monnaie échangeable contre des biens et des services.

La monnaie -carte à jouer fut un des premiers exemples de monnaie « papier » au Canada. Elle fut appelée, en 1729, « monnaie –carte » et continua d’avoir cours jusqu’à la chute de la Nouvelle-France.

Fonctionnement de la monnaie Carte à Jouer

La monnaie -carte à jouer fonctionnait de la façon suivante :

les cartes étaient coupées en deux, en quatre et ainsi de suite.

Le sceau du gouverneur était apposé avec de la cire sur chaque carte qui portait la signature du Gouverneur, de l’Intendant et du Greffier du Trésor.

Ces cartes avaient alors valeur de monnaie et étaient, par conséquent, acceptées en paiement de biens et de services en Nouvelle-France.

Il est intéressant de constater qu’aucun exemple de monnaie « carte à jouer » n’a survécu jusqu’à nos jours.

Après la chute de la Nouvelle-France, les Anglais finirent par refuser la monnaie-carte des colons Français.
Or, lorsqu’une monnaie n’est pas acceptée partout, elle perd de sa valeur et cesse de servir de moyen d’échange ».

Arrivée du bateau Français qui livre, entre autre, des pièces en or et en argent

Dès l’arrivée du bateau français, les cartes à jouer étaient directement convertibles en pièces d’or, d’argent, etc. Cette garantie d’échange était attribuée par le sceau du gouverneur. Nous sommes persuadés qu’aucun autre bateau français dans l’histoire ne devait être plus attendu que celui là :-)‏

La confiance, le critère le plus important

La confiance est donc le critère le plus important. C’est elle qui permet de transformer quelque chose de tangible en quelque chose d’intellectualisé, de réfléchi.

Pensez vous que cela fut facile ? Que non ! Bien des déboires eurent lieu. Ah ! Il en a fallu du temps pour passer à notre système économique ! D’ailleurs, l’histoire de John Law en est une bonne illustration.

Savoir le prix officiel de vos bijoux en or (également en argent et platine) au jour le jour : LePrixDelOr.info

Connaître les poinçons (or, argent, platine) de vos bijoux quelque soit leur lieu de fabrication (France, monde) : PoinconOr.com

Comparateur indépendant de livrets d’épargne : QuelLivret.com

Comparateur indépendant d’assurances vie : VieAssuranceVie.com

De simples conseils pour investir en bourse : Investir-Bourse.info

« Code-banque » utilisés par les banques : Code-Banque.info

Découvrir l’utilité des taux interbancaires (Euribor et Eonia) : Taux-Euribor.info

Written by L'Équipe de Net Plus-Value

19 octobre 2011 at 9 h 55 min

John Law

Fils d’un orfèvre d’Edimbourg
Ce dernier était très influent dans sa corporation, il savait mener avec brio des opérations de change aussi complexes que risquées, ce qui fut sans doute à l’origine de la propre vocation de banquier et de preneur de risques de John Law.

Il est aussi joueur et possède d’étonnantes capacités de calcul mental.

À 17 ans, il hérite de la fortune de son père.

Le 9 avril 1694, lors d’un duel, il tue son adversaire, Edward Wilson
Tout ça pour obtenir les faveurs d’Elizabeth Villiers, plus tard Comtesse d’Orkney.

À 23 ans, il est jugé coupable de ce crime et condamné à mort par pendaison.
En fait, comme il s’agissait d’un homicide involontaire, la peine fut commuée en amende, mais le frère de Wilson fit appel et Law s’est retrouvé condamné à une peine de prison.

Mais John à plus d’un tour dans son sac, il échappe à cette nouvelle sentence en s’enfuyant à Amsterdam, où il se met à étudier …… la banque.
Il publie plusieurs essais théoriques sur la masse monétaire dans l’économie, mais ses écrits n’ont pas un grand retentissement. Pendant vingt ans, il va parcourir l’Europe (Amsterdam, Paris, Genève, Venise …) pour proposer ses idées, mais elles sont partout rejetées.

À Venise, il étudie les jeux d’argent et ses observations lui permettent d’accumuler méthodiquement une fortune considérable.

Toujours à Venise, il s’initie aussi aux techniques bancaires les plus évoluées de l’époque.
Il observa que les négociants vénitiens se séparaient facilement de leur monnaie d’or et d’argent pour prendre du papier afin de faciliter leur affaires et ainsi d’accroître leurs profits.

Il mûrit alors l’idée de créer une banque dans l’un des multiples royaumes européens qui n’en possédaient pas.
Les banques commerciales qui fonctionnaient déjà à Amsterdam, à Nuremberg, à Stockholm et à Londres émettaient des billets à ordre en échange de dépôts en monnaie métallique, ce qui assurait la convertibilité des billets à tout moment, gage de sécurité pour les clients, mais interdisait à la banque de prêter à grande échelle.

Pour se différencier, il imagine de garantir ses billets par les revenus d’une certaine quantité de terres agricoles constituant le capital de base.
Ce qui sous entend, que la convertibilité à tout moment contre des espèces sonnantes et trébuchantes, ne serait pas garantie.
Mais les clients auraient l’assurance que la valeur indiquée sur chaque billet émis correspondait bien à une richesse foncière existante.

Ce système est une véritable révolution et un premier pas vers l’abandon de l’or et de l’argent comme uniques moyens de paiement.

Son système, où une nouvelle monnaie, indépendante de l’or et de l’argent, pouvait prendre le relais, correspondait alors à un véritable besoin des économies européennes de disposer de beaucoup plus de moyens de paiement, et en même temps plus souples.

L’Europe est alors à la veille de sa révolution industrielle. Or, les arrivages de métaux précieux, notamment en provenance des Amériques, étaient de moins en moins abondants ; la monnaie devenait rare et les économies s’ankylosaient, ce qui confirmait les théories mercantilistes* selon lesquelles la prospérité est fonction de la quantité d’or et d’argent en circulation.

Un autre avantage de son système était de pouvoir régler l’émission de la nouvelle monnaie en fonction des besoins de l’économie et de l’État.

Il fait une première proposition au roi de Sicile qui est rejetée, ce qui l’incite à venir en France.

En 1708, une première proposition est repoussée par le vieux roi Louis XIV qui se méfiait de lui car John Law n’était pas catholique.

*Mercantilistes : doctrines économiques du 16ème et de 17ème siècle fondées sur le profit de l’état.

 
Savoir le prix officiel de vos bijoux en or (également en argent et platine) au jour le jour : LePrixDelOr.info

Connaître les poinçons (or, argent, platine) de vos bijoux quelque soit leur lieu de fabrication (France, monde) : PoinconOr.com

Comparateur indépendant de livrets d’épargne : QuelLivret.com

Comparateur indépendant d’assurances vie : VieAssuranceVie.com

De simples conseils pour investir en bourse : Investir-Bourse.info

« Code-banque » utilisés par les banques : Code-Banque.info

Découvrir l’utilité des taux interbancaires (Euribor et Eonia) : Taux-Euribor.info

Written by L'Équipe de Net Plus-Value

19 octobre 2011 at 9 h 51 min

Publié dans Système de John Law

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.